• Chanson française , Les copains d'abord !

    La chanson française est un patrimoine incontournable par lequel les élèves se forgent une culture commune.  Cependant il me parait important de faire de ce moment , un moment fédérateur et joyeux qui permette aux enfants de manipuler le grand répertoire . C'est pourquoi le choix de la chanson Les copains d'abord m'a paru évident . 

    Voici les paroles avec une version chantée par les enfants prises sur le blog 
    http://musicouleur.free.fr/copainsmus.htm :
    Non, ce n'était pas le radeau
    De la Méduse, ce bateau,
    Qu'on se le dis' au fond des ports,
    Dis' au fond des ports,
    Il naviguait en pèr' peinard
    Sur la grand-mare des canards,
    Et s'app'lait les Copains d'abord
    Les Copains d'abord.

    Ses fluctuat nec mergitur
    C'était pas d'la litteratur',
    N'en déplaise aux jeteurs de sort,
    Aux jeteurs de sort,
    Son capitaine et ses mat'lots
    N'étaient pas des enfants d'salauds,
    Mais des amis franco de port,
    Des copains d'abord.

    C'étaient pas des amis de lux',
    Des petits Castor et Pollux,
    Des gens de Sodome et Gomorrh',
    Sodome et Gomorrh',
    C'étaient pas des amis choisis
    Par Montaigne et La Boeti',
    Sur le ventre ils se tapaient fort,
    Les copains d'abord.

    C'étaient pas des anges non plus,
    L'Evangile, ils l'avaient pas lu,
    Mais ils s'aimaient tout's voil's dehors,
    Tout's voil's dehors,
    Jean, Pierre, Paul et compagnie,
    C'était leur seule litanie
    Leur Credo, leur Confitéor,
    Aux copains d'abord.

    Au moindre coup de Trafalgar,
    C'est l'amitié qui prenait l'quart,
    C'est elle qui leur montrait le nord,
    Leur montrait le nord.
    Et quand ils étaient en détresse,
    Qu'leur bras lancaient des S.O.S.,
    On aurait dit les sémaphores,
    Les copains d'abord.

    Au rendez-vous des bons copains,
    Y'avait pas souvent de lapins,
    Quand l'un d'entre eux manquait a bord,
    C'est qu'il était mort.
    Oui, mais jamais, au grand jamais,
    Son trou dans l'eau n'se refermait,
    Cent ans après, coquin de sort !
    Il manquait encor.

    Des bateaux j'en ai pris beaucoup,
    Mais le seul qui'ait tenu le coup,
    Qui n'ai jamais viré de bord,
    Mais viré de bord,
    Naviguait en père peinard
    Sur la grand-mare des canards,
    Et s'app'lait les Copains d'abord
    Les Copains d'abord.

    Pour cette séance il faut effectuer une première écoute , puis par mimétisme en découpant la chanson par strophe , accompagné d'une guitare , les élèves vont apprendre par coeur les paroles. Cependant comme la chanson est longue , il est nécessaire de la partager entre plusieurs groupes. Les groupes se succèdent mais se rejoignent pour le refrain ,  ils se répondent en miroir , nous pouvons les disposer en cercle pour qu'ils s'observent chanter afin de faire naître une réelle complicité. Les élèves doivent chanter pour les autres et avec les autres , il est important qu'ils apprennent à prendre du plaisir tout en respectant l'autre , qu'ils se soucient les uns des autres. 

    Cette séance semble l'occasion de travailler le vivre ensemble qui est un des piliers du socle commun. 

    Alors tous en choeur ! 

     

    Morgane.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :